jeudi 24 mars 2016

ROSA GOLDMARK




Rosa, à droite...


Ce blog, dédié à la petite Rosa GOLDMARK, ne peut aujourd'hui passer sous silence ce qui frappe actuellement l'humanité toute entière. Paris, Bruxelles, Nice, et ailleurs dans le monde...la folie et la barbarie ont frappé et frappent encore atrocement. 
Des innocents.

A celles et ceux durement touchés : les victimes, leurs familles et proches, je voudrais dire, au nom de la solidarité, de la fraternité, de la volonté de combattre l'indicible assassinat, combien le monde entier pense à eux.
A celles et ceux qui ne sont pas touchés, que leur vie soit longue, paisible, et belle. Confiante, positive, tournée avec vigilance, et tolérance, vers un avenir meilleur à construire et dont chacune, chacun possède en soi la meilleure pierre.

Sans oublier ce qui fut, pour que jamais ne revienne le pire.

Ce blog, simple trace informatique, se veut le témoin d'une vie choisie parmi tant d'autres : la jeune Rosa GOLDMARK.  
"Pourquoi elle  ?" demande t'on souvent.

Parce qu'une vie, c'est l'Humanité toute entière.

Sylvie Goll

Tout geste de Mémoire est un geste contre l'oubli.

Ce blog est dédié à Rosa GOLDMARK

A ses parents, Isidor et Chane, à Adèle sa sœur.

Le 4 octobre 2015
Rosa est entrée au Mémorial de la Shoah (Paris)
Présentation de l'ouvrage 
"Vous êtes venus me chercher" 

Mémorial de la Shoah - Paris

 

Merci aux visiteurs de ce blog qui, depuis plusieurs mois, viennent à la rencontre de Rosa (nombreuses régions de France, Londres, New-York, Bruxelles, Moscou, Berlin, Vienne...et certaines villes de Chine).

Vous pouvez écrire à l'adresse suivante :  gollsylvie@gmail.com

L'histoire de Rosa ne s'éteint pas. Elle aurait voulu retrouver ses parents, une tante, un oncle, une racine de sa famille... La parole vous est donnée, vous qui la lirez. Merci...si vous savez...de communiquer la moindre information. 

J'en appelle à la mémoire de Vienne, de Bruxelles, de la Hollande...de la France, de la Demi-lune.

Récemment, nous apprenons que Rosa avait une sœur, Adèle, (1921-1943) récemment "découverte" ce 17 septembre 2015 sur un site étranger.

Adèle épouse Mordka FRYDMAN en 1942. Ils meurent tous les deux  à Sobibor en 1943, assassinés. 

Voici son visage. Tel un oiseau dans la tourmente. Elle avait 22 ans.

L'ouvrage "Vous êtes venus me chercher", aura certainement une suite.

En attendant, 

Après de nombreuses conférences tout public, interventions scolaires, 

Maison des Associations de Toulouse

 l'Histoire de Rosa Goldmark sera présentée le :

  23 mars 2017 à 20 h 30

  Au Centre de la Mémoire 

de la résistance et de la déportation

A VARILHES (09)

  

Sylvie Goll
Rosa Goldmark

               
               
L’histoire de Rosa GOLDMARK (1927 – 1945), c’est le récit d’une rencontre, au bout de l’horreur et de l’oubli.

Comme des dizaines d’enfants juifs poursuivis par le nazisme, Rosa fut  cachée au château de la Hille en Ariège, durant la sombre période du gouvernement de Vichy. Si  certains de ces enfants ont pu survivre et transmettre leur mémoire, si d’autres ont malheureusement été déportés, assassinés, la jeune Rosa GOLDMARK a subi un autre chemin.

Née à Vienne, en Autriche, le 28 octobre 1927, la fin de son existence reste un mystère. Déclarée morte au printemps 1944, elle est décédée, en réalité, le 15 juin 1945, à l’hôpital psychiatrique de la Demi-lune à Lannemezan (65), après avoir supplié pendant des mois que l’on vienne la chercher.

Rosa n’était pas folle. De juin 1944 à juin 1945, elle vivait.

Mal, mais elle vivait, et personne ne le savait. Parce que sa courte vie fut une tragédie, parce que Rosa voulait être aimée, « populaire »,  Sylvie GOLL a décidé de marcher sur les pas de Rosa, et de chercher, en Belgique, en Suisse, aux Etats-Unis, en France, pour rassembler quelques documents et redonner vie à cette petite jeune fille oubliée de tous. Elle découvrira l’indicible à Lannemezan.



« Rosa ne m’a rien demandé.

J’ai seulement entendu son cri, car les êtres oubliés crient. »


Dans ce monde de souffrances et de secrets, l'auteur dénoue les énigmes, amène des réponses et rend à Rosa un hommage poignant.
Un récit dur, émouvant, mais aussi un message d’espoir.





  

dimanche 28 septembre 2014

Sylvie-GOLL SOLINAS







"Vous êtes venus me chercher" ( Le Pas d'oiseau éditions) est le dernier récit d'une rencontre, au bout de l'horreur et de l'oubli.
Sylvie GOLL SOLINAS l'a écrit avec amour et conviction pour réparer une injustice et honorer la mémoire de Rosa.

Ce livre est disponible sur commande auprès de l'éditeur ou de l'auteur, ou dans toute librairie en France et en Belgique.
Salons, conférences, feront renaitre la jeune Rosa GOLDMARK à travers la présentation de l'ouvrage et la diffusion d'un film réalisé par Jean-Marc GUESDON. 

L'histoire de Rosa a déjà été présentée au cinéma de Cintegabelle (31), aux salons de Mirepoix, et Tarascon sur Ariège 2014, à Massat, mais aussi :

-  Foix (09) le 7 décembre 2014, (Premier Salon du livre de FOIX),
- Tarascon sur Ariège (centre culturel), le 22 janvier 2015,
- Montréjeau - le 29 janvier 2015,
- Espace culturel Leclerc - Saint Jean du Falga - 09 - le 31 janvier 2015, 



- Centre de la Mémoire - Camp du Récébédou - Portet sur Garonne - le 28 février 2015,
- Librairie  SURRE Foix : Dédicace le 21 mars 2015,
- Auterive (31) - cinéma "L'Oustal", le 28 mars 2015,
- Nombreuses interventions scolaires,
- Lannemezan- salon du livre- le 3 mai 2015,
-  Pamiers, Salon du livre, le 7 juin 2015,
Mirepoix, Salon du livre, le 7 juillet 2015,
- Aulus les Bains, 26 juillet 2015,
- Tarascon sur Ariège, Salon du livre, 9 août 2015 
- 18 septembre 2015 à 18h30 : Médiathèque de Saint Jean du Falga
- MÉMORIAL DE LA SHOAH à PARIS - le 4 octobre 2015 à 14h30
- 10 octobre 2015 à l'Hôtel d'ASSEZAT à TOULOUSE
- 12 octobre 2015 : aux journées du PRAYOLS

 Elle le sera prochainement le :

- Interventions scolaires
- 30 Janvier 2016 : Salon des auteurs de Verniolle
- 28 janvier 2017 : Toulouse - Maison des Associations
- 23 mars 2017 : Centre d'interprétation de la Mémoire Varilhes 09

Quelques mots sur la conférence du 28 janvier 2017 à la Maison des Associations de Toulouse (ancienne caserne Niel) :

Une conférence placée sous le signe de l'émotion, un moment réussi grâce à la gentillesse et la parfaite organisation de l'Association des filles et fils des tués de la Haute-Garonne, Monsieur le Président de l'ONAC, Françoise Martin, Monique Attia et toute son équipe dévouée. 
Rosa continue son chemin.... Par elle aussi, il a été possible à l'auteure de parler d'une autre grande dame de la seconde guerre mondiale : Adélaïde Hautval.
Un grand MERCI à toutes et tous pour votre accueil.

  


*****************


RETOUR EN ARIÈGE LE 23 MARS 2017 - 

DERNIÈRE CONFÉRENCE SUR ROSA GOLDMARK

Ce 23 mars 2017, au centre d'interprétation de la mémoire de Varilhes, une dernière conférence fut donnée à un public ému et fidèle. Désormais, Rosa ne reviendra que dans les salles de classe, afin que la jeunesse transmette sa mémoire. 

Une conférence pleine d'émotion



Rencontre avec Rosa Goldmark à travers les recherches de Sylvie Goll-Solinas, auteur de «Vous êtes venus me chercher»./Photo DDM.
Rencontre avec Rosa Goldmark à travers les recherches de Sylvie Goll-Solinas, auteur de «Vous êtes venus me chercher»./Photo DDM.


La salle du centre d'histoire de la Résistance et de la déportation état comble pour accueillir Sylvie Goll-Solinas, qui venait clore dans ce lieu prédestiné sa série de conférences autour des enfants du château de la Hille et de Rosa Goldmark. L'émotion était au rendez-vous tant la quête de la conférencière a été semée d'épisodes aussi riches que douloureux.
Tout part de la guerre, du nazisme, de l'intolérance… Une centaine d'enfants juifs, de 5 à 16 ans, sont, parmi tant d'autres en Europe, les victimes de l'administration vichyssoise. Devenus orphelins après la Nuit de cristal et les actions antisémites qui se multiplient depuis l'Allemagne nazie, ils sont pris en charge par des œuvres caritatives après un périple des plus traumatisants. Parmi eux, une enfant, aux yeux immenses, dévorée par les événements qu'elle traverse, emmurée dans une solitude qui la fera interner à Lannemezan. Exilée, oubliée, ses supplications ne seront pas entendues, elle sera traitée comme une folle et subira les pires exactions.
La conférencière a marché sur les traces de Rosa, elle est allée la rechercher partout où l'on se souvenait d'elle pour faire œuvre de mémoire, pour aller au bout de l'horreur et de l'oubli et ranimer la flamme, graver la plaque commémorative, passer le témoin, rendre populaire une courte vie d'incompréhensions et de souffrances. Raconter, c'est résister.
Le public, touché par l'émotion, est d'abord resté muet avant d'applaudir la performance. La Petite Université populaire de Verniolle est fière d‘aller à la rencontre de tous ces héros anonymes et de faire partager ses histoires, dont l'altruisme et la générosité sont le liant.
La Dépêche du Midi

***  

Sylvie GOLL SOLINAS a passé son enfance dans le sud de la France. Dans la vie, elle s'occupe en milieu scolaire d'enfants porteurs d'un handicap, et se passionne pour l'Histoire et l'archéologie. Elle est à ce jour la présidente de l'Association Pan de lune. 
Elle a écrit de nombreuses nouvelles (Édition personnelle), et romans, dont : 

« Sans oublier Lambaréné ». 1992


« La prière des libellules ». 2016




Ouvrages en cours d'écriture :
- Des touristes ordinaires
- Qui vivra...Frayras
- Chute immortelle
- Flocons de cendre




samedi 27 septembre 2014

"VOUS ETES VENUS ME CHERCHER" - Quelques images...quelques mots...

Château de la Hille 1940

L'auteure auprès de M. Edgar Chaïm, ancien enfant de la Hille - 
Monsieur Chaïm confirma que Rosa n'était pas folle.

La Hille et Rosa
Rosa, n°1
Les enfants de la Hille à leur arrivée à Seyre (première étape) 
Photo musée des enfants de la Hille à Montégut-Plantaurel (09)

 
Rosa, fiche police pour Bruxelles







La Dépêche du Midi - RP : 

"Sylvie Goll Solinas a marché sur les pas de Rosa Goldmark. Dans son livre «Vous êtes venus me chercher» édité chez le Pas de d'Oiseau à Toulouse, l'écrivaine cintegabelloise trace la courte vie de cette jeune autrichienne, poursuivie par la malchance et le nazisme, née à Vienne en 1927 et portée disparue en 1944. 
En réalité, l'auteure de ce livre, investie par son puissant désir de vérité, retrouva des archives à l'asile psychiatrique de la Demi-Lune à Lannemezan, qui prouvent sa mort en juin 1945. Le drame est bien là : Rosa Goldmark, vécut un petit temps de répit au château de la Hille en Ariège. Son silence incompris, elle fut injustement exilée et oubliée à l'asile de Lannemezan. Là, elle cria et hurla son désespoir, son envie de retourner à La Hille avec les autres enfants. 

Un silence étourdissant qui résonne comme une révolte, renouvelée, dans le corps et les mots de Sylvie Goll. L'écrivaine et sa plume mais aussi sa voix dans toutes ses conférences, veulent simplement redonner vie à Rosa, et, à travers elle, à tous ces enfants victimes de la barbarie.
Pour Sylvie : « Rosa était un être traumatisé qui restera isolé des autres enfants. Incomprise, chahutée parfois, elle fera des fugues, jamais bien loin. C'est pour cela qu'elle sera envoyée à la Demi-Lune. Elle n'était pas folle. Elle fut oubliée…» 
A la demande de Sylvie Goll, Rosa vient d'être reconnue par Yad Vashem. La marche de Rosa ne fait que commencer, quand, engourdie après 70 ans d'oubli, la Mémoire de cette toute jeune fille innocente aspire à la lumière et à la vérité. 

Sylvie Goll se déplace dans tous les évènements littéraires de la région, et le fera prochainement à Bruxelles, au mémorial de la Shoah, partout où l'on peut entendre le souffle et la vie de Rosa dans chacun d'entre nous et dans le regard vivant et opiniâtre de l'auteure. 
Comme un sacerdoce de vie, partie et toujours à la Hille en Ariège. «Pour chaque qui fait souffrir, il en faut un qui parte et porte secours» conclurait Albert Schweitzer. "



Rosa, c'est aussi une mosaïque d'histoires, de vies, de peines et d'espoirs. En recherchant Rosa, s'ouvrirent d'autres chemins. Ainsi, l'auteure retrouva Guita, Irène, Rose, Conchita, Ruth, Betty, Edgar...anciens enfants de la Hille qui ont pu survivre, et tracer leurs mémoires. Toutes et tous ont eu beaucoup d'émotion à découvrir la vraie fin de Rosa. Leurs mains réunies à travers l'espace ont permis à leurs façons aussi de sortir Rosa de l'oubli.

Avant de poursuivre le chemin commencé, il est important de dire combien chercher Rosa fut porteur de tolérance, d'espoir, et de tendresse. Elle qui disparut si injustement.

Plus personnellement pour l'auteure, 3 visages de femmes courageuses continuent de suivre son combat contre l'oubli. Sœurs de Rosa, quelque part, amies fidèles, leur empreinte en ce blog a une place précieuse.

Conchita Palau, enfant de la Hille, et auteure de "Ma retirada - Histoire d'une femme exceptionnelle, ma mère" - Ici avec Sylvie Goll - musée de Montégut-Plantaurel.






Betty et Ruth, enfants de la Hille - éternelles combattantes





Important aussi de citer :

- Sebastian Steiger, instituteur suisse qui contribua au sauvetage d'enfants et garda toute sa vie une grande affection pour Rosa,
Le musée et l'association des enfants de la Hille à Montégut-Plantaurel et leurs membres dévoués, 
- Sandy, Johanne Goll et William, 
- Marco, auteur et réalisateur du film sur Rosa Goldmark, sans qui Rosa n'aurait pu retrouver son regard,
- Odette Dedieu, Monique et Patrick Raluy-Dedieu, qui ont ouvert leur porte, leur intelligence, et leur cœur, et qui contribuent à faire de ce lieu hors du temps, un lieu incontournable.